Résultats du débat - Débat public NEO

Marqué par une forte dynamique, le débat public sur la Nouvelle entrée ouest a été l’occasion pour le public d’établir son diagnostic sans ambiguïté : sa priorité est la recherche de solutions à la saturation du trafic et au développement des transports en commun. Le projet NEO est ainsi interrogé quant aux objectifs qu’il poursuit et sur ses conséquences sur l’évolution du trafic. Un choix clair et transparent est attendu sur la politique de mobilité à La Réunion : pour lutter contre la saturation du trafic et développer les transports en commun, faut-il “privilégier la voiture” en augmentant les capacités routières ou engager une réduction du trafic automobile ? 

Les principaux enseignements du débat

La priorité pour le public est de traiter les problèmes de mobilité
C’est l’enseignement majeur de cette procédure participative : la priorité est de traiter les problèmes de mobilité, la saturation du trafic et le développement des transports en commun.

Le réaménagement du Barachois : de multiples propositions pour renforcer son dynamisme
Découvrez l’ensemble de ces propositions dans le compte-rendu du débat.

Comment ont été analysées les contributions ?
L’ensemble des contributions a fait l’objet d’une double analyse argumentative et lexicométrique.
La synthèse de l’analyse lexicométrique est en annexe du compte rendu du débat.

Et maintenant ?

A la lumière de ces enseignements, la co-maîtrise d’ouvrage doit désormais décider quelle suite elle compte donner au projet NEO.
Si le projet NEO est poursuivi, la co-maîtrise d’ouvrage devra répondre aux demandes de précisions du public qui sont relayées dans le compte-rendu du débat, enrichir le projet à partir des propositions formulées par le public et restituer au public comment sa parole aura été prise en compte.

Des états généraux de la mobilité ?
Quelles que soient les suites données au projet NEO, il est ainsi essentiel de ne pas refermer le débat sur la mobilité. C’est pourquoi la Commission propose de poursuivre la dynamique participative par la mise en place des états généraux de la mobilité à La Réunion associant les acteurs et le public pour élaborer collectivement des réponses à la situation.