Responsable de la publication

Floran Augagneur, Président de la commission particulière du débat public

Hébergement

OVH, 2 rue Kellermann, 59100 Roubaix

Copyright

La récupération des photos ou des textes est strictement interdite pour toute utilisation commerciale ou autre non conforme avec le droit d'auteur.

Crédits photos

Banques d'images libres de droit (iconfinder, pixabay, unsplash)
Compte Flickr de la CNDP

Animation & modération

L'animation et la modération du site sont assurés par la société Eclectic Experience

Webmastering

Le webmastering est assuré par l'agence Armadiyo

Informatique et libertés

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978). Pour toute demande, veuillez adresser un courrier électronique à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Nous utilisons la solution Matomo pour effectuer une mesure d'audience de notre site. Cette solution est hébergée sur les serveurs de la CNDP, elle est paramétrée pour garantir l'anonymisation des données de connexions conformément aux recommandations de la CNIL.

Imaginez le logo du débat Neo (nouvelle entrée ouest)

La commission particulière du débat public souhaite donner une identité visuelle propre au débat. Dans sa logique de co-construction et d’appropriation du débat public, elle souhaite faire participer les étudiants du territoire à la création de l’identité visuelle, via un concours de design graphique.

Affiche du concours

Faire participer les étudiants du territoire

Le concours est ouvert aux étudiants de La Réunion, en particulier aux étudiants en arts graphiques et en communication.

Les participants sont libres de présenter des propositions à titre individuel.

Donner une visibilité au débat

L’identité visuelle doit rendre compréhensible ce que recouvre le débat public NEO, c’est à dire: débattre avec tous les publics concernés du projet de Nouvelle Entrée Ouest. Les deux axes du débat sont :

  • La mobilité : axe routier - traversée de Saint-Denis
  • L’aménagement du Barachois : réappropriation du front de mer

Cette identité n’est pas l’identité visuelle du « projet » NEO, elle est l’identité du débat public NEO.

Un voyage pour Paris à gagner

Le participant dont la création graphique est désignée gagnante par le jury se voit décerner un billet aller-retour pour Paris depuis la Réunion d’une valeur de 1000 euros avec l’entrée à une exposition d’art.

Un logo + la petite phrase qui en dit long

Il s’agit précisément de créer le logo du débat public NEO. Le nom et la baseline associée sont proposés, ils peuvent être changés.

Le nom proposé : NEO le débat
Le slogan proposé : Trace ton Barachois

Il est attendu 3 versions de l’identité visuelle

L’identité visuelle doit être déclinable pour le print et le digital.

  • Vignette (réseaux sociaux)
  • Bandeau web, bannière
  • Bandeau print notamment pour ppt
  • Affiches A4, A3, 40x60 pouvant servir en signalétique comme en publicité

Un jury citoyen

Le jury est composé des membres de la conférence citoyenne qui doit préparer les modalités du débat public Neo et qui se réunira les 1er et 8 février.

Date limite d’envoi

Les candidats devront remettre au plus tard leurs propositions le 31 janvier à minuit.

Voir le règlement

Qu'est-ce que la CNDP ?

La Commission nationale du débat public (Cndp) est l'autorité administrative indépendante qui garantit le droit à l'information et à la participation du public sur les grands projets d'infrastructure ayant un impact sur l'environnement. Elle est saisie de manière obligatoire en fonction de critères et de caractéristiques des projets définis par le Code de l'Environnement.

Qu'est-ce que la CPDP ?

La CNDP a confié à une Commission Particulière de Débat Public (CPDP) le soin de préparer le débat sur le projet Neo, de l'animer et d'en restituer les conclusions. Cette Commission est présidée par Floran Augagneur, elle est actuellement composée de Renée Aupetit et de Dominique de Lauzières Elle sera complétée ultérieurement, avant l’ouverture du débat public.

Qu'est-ce que le projet Neo ?

Les maîtres d’ouvrage du projet Neo sont la Région Réunion, la ville Saint-Denis et la CINOR. Pour les maîtres d’ouvrage, le projet « d’une Nouvelle Entrée Ouest est désormais indispensable pour œuvrer à la conquête du front de mer en créant un nouveau lien entre la ville et son littoral tout en luttant contre les nuisances liées aux circulations routières ». En effet, « le projet concilie des objectifs d’aménagements urbains en lien avec le déploiement des transports en commun et des enjeux de fluidité et de sécurité du trafic ».
Un dossier préparé par la maîtrise d’ouvrage (DMO) présentant de manière exhaustive le projet Neo sera disponible prochainement sur le site du débat.
Pour plus d’informations, une synthèse du projet est disponible ici.

Qu'est-ce qu'un débat public ?

Le débat public est une procédure du code de l’environnement dont l’organisation est confiée à la Commission nationale du débat public.

C’est un dispositif de démocratie participative et délibérative en amont des décisions sur les grands projets d’aménagement. Il doit permettre de débattre de l'opportunité du projet, de ses objectifs et caractéristiques, des enjeux socio-économiques, environnementaux, et des solutions alternatives. Ainsi que de tout autre élément que le public souhaite soulever à propos du projet.

Participer au débat public est un droit garanti à tous. Il doit permettre l’accès à toute l’information concernant le projet (principe de transparence). Dans un débat public, ce n'est pas le nombre de partisans ou d'opposants au projet qui importe, mais les arguments échangés : c'est un éclairage qualitatif et non quantitatif (principe d’argumentation) sur les conditions de faisabilité sociales du projet. Tous les arguments ont la même importance et devront être pris en compte de la même manière quel que soit le statut des personnes qui les portent (principe d’équivalence).

Pourquoi une conférence de citoyens ?

Convaincue de la nécessité de co-construire avec le territoire ce débat public sur le projet Neo, la Commission a souhaité que les citoyens en définissent eux-mêmes les modalités. C’est pourquoi, pour la première fois, une Conférence de citoyens a été organisée, selon des méthodes délibératives, pour répondre aux questions suivantes : quels sont les principaux thèmes qui devront être débattus ? quels sont les publics les plus concernés et comment les mobiliser ? quels sont les dispositifs participatifs les plus adaptés ?

Les modalités issues de la Conférence de citoyens seront communiquées à partir du 4 mars.

Télécharger le compte-rendu | 31 pages (3,27 Mo)

« Un débat sur le débat »

Les missions de la conférence citoyenne ont été nombreuses :

  • Identifier les principaux sujets, thèmes, questions, controverses qui doivent être l’objet du débat ;
  • Proposer une hiérarchie entre les enjeux ;
  • Identifier tous les publics concernés ;
  • Identifier les lieux de sociabilité à investir ;
  • Définir les dispositifs participatifs à utiliser, ainsi que des éléments sur la date et les lieux des événements ;
  • Choisir lune identité visuelle pour le débat

Une conférence en deux temps

citoyens
Photo prise pendant la conférence de citoyen le 1er février 2020

La conférence de citoyen a été organisée selon des méthodes délibératives. Il s’agit d’une méthode reposant sur la séquence suivante : apport d’une information équilibrée et plurielle aux participants, travail de délibération en ateliers, puis temps de délibération et de hiérarchisation en séances plénières.

Le samedi 1er février : après une matinée consacrée à l’apport d’information sur le projet de la part de la maîtrise d’ouvrage et d’éclairage sur les enjeux de la part d’experts indépendants, les participants ont identifié les thèmes à proposer au débat et les sujets à approfondir ainsi que les différents publics à mobiliser (De quoi débattre et avec qui ?).
Consultez le programme de la journée

Le samedi 8 février 2020 : les participants se sont retrouvés le week-end suivant pour discuter des dispositifs participatifs à utiliser et des lieux du débat (Comment et où débattre ?).
Consultez le programme de la journée

Un « kit du participant » a été remis à tous les membres de la Conférence de citoyens :

Les participants à la conférence de citoyens avait également à disposition des cartes sur lesquelles étaient reportées le projet NEO de la ville de Saint-Denis.

Sept collèges

Comment a été composée cette conférence de citoyens ?

Il a été choisi de composer la conférence de citoyens à partir des instances participatives locales très actives sur le territoire (toutes composées de citoyens désignés à la suite d’un tirage au sort) complétées par trois catégories de publics directement concernés par les enjeux du projet Neo : les riverains et les commerçants du Barachois, les usagers du Barachois ainsi que les usagers de la route. Ce panel ne visait pas à représenter La Réunion du point de vue statistique mais à représenter plutôt la diversité et la significativité des publics pouvant être concernés par les impacts du projet Neo. Ainsi, la conférence de citoyens était composée de résidents de l’île qui habitent, travaillent ou fréquentent le Barachois, mais aussi des automobilistes qui empruntent la route nationale et se retrouvent régulièrement bloqués dans les bouchons près du Barachois

La conférence de citoyens était donc composée de 6 collèges. Les trois premiers collèges sont composés de citoyens volontaires issus des instances participatives locales après appel à manifestation d’intérêt et en fonction des places disponibles :

  • Collège 1 : Citoyens issus de l’Observatoire des prix des marges et des revenus (OPMR)
  • Collège 2 : Citoyens issus du Conseil Consultatif Citoyen (CCC) du Conseil Régional de La Réunion
  • Collège 3 : Citoyens des Conseils Citoyens (CC) des quartiers politique de la ville de la ville de Saint-Denis

Trois autres collèges étaient composés de citoyens tirés au sort sur manifestation d’intérêt :

  • Collège 4 : Commerçants et riverains du Barachois
  • Collège 5 : Usagers de la route
  • Collège 6 : Usagers du Barachois

Compte-tenu du calendrier du projet et de son caractère structurant à long terme pour le territoire, il a été décidé d’ajouter un 7e collège :

  • Collège 7 : jeunes réunionnais, étudiants ou en formation

Composition du panel et méthodologie

Les participants à la conférence de citoyens ont été recrutés sur manifestation d’intérêt suite à :

  • un recrutement in situ (sur le Barachois et dans les bouchons) ;
  • une campagne de communication sur Facebook.

Les profils suivants ne pouvaient pas faire partie de la Conférence de citoyens : les élu(e)s, ancien(ne)s élu(e)s, candidat(e)s à une élection ou membre d’un parti politique, responsables syndicaux, technicien(ne)s d’une des collectivités maîtres d’ouvrage (Région Réunion, Ville de Saint Denis ou CINOR), les personnes susceptibles d’entrer en conflit d’intérêt avec le projet compte tenu de leur activité professionnelle ou de tout autre engagement.

La parité femme-homme et l’équilibre géographique des participants ont été respectées.

Les citoyens n’ont pas été pas indemnisés pour participer aux deux journées de la Conférence de citoyens. Les frais de déplacement ont été remboursés sur la base des tarifs en vigueur.

Retour